Après Bulles de salon début janvier, la veilleuse poétique Langues sales est en partance. Demain, elle empoétisera une maison où sa propriétaire l’attend !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *